Les frais liés à un rachat de crédit immobilier

Le rachat de crédit consiste à assembler les mensualités de plusieurs crédits en un seul, en vue d’obtenir les meilleures conditions de remboursement. Quel que soit le type de crédit (immobilier ou de consommation) des frais s’imposent pour cette opération.

Les indemnités de remboursement anticipés (IRA)

L’emprunteur doit payer les pénalités de remboursement anticipé, via l’organisme, si et seulement si elles ont été prévues dans le contrat. Les indemnités de remboursement ne doivent pas aller au-delà de 3% du capital dû restant avant le remboursement.

A lire également : Qui paie les frais de notaire lors de l'achat d'un logement ?

Aussi, il doit être égal à six mois d’intérêts sur le capital remboursé au taux moyen du prêt. Et s’il s’agit d’un crédit à la consommation, les indemnités de remboursement dépendent de la période à laquelle la dette a été contractée. S’il l’a été avant le 1er mai 2011, vous n’aurez pas d’indemnités à payer.

Si par contre, vous avez précédemment souscrit un crédit à la consommation après la date sus évoquée, vous devrez rembourser plus de 10 000 euros par anticipation. Ce, sur une période de douze mois glissant : certaines dispositions s’imposent à vous.

Lire également : Où investir en immobilier dans le 92 ?

-Vous devez verser 1% du capital remboursé de manière anticipée si l’échéance de remboursement s’élève à plus d’un an.

-Vous rembourserez 0,5% du capital par anticipation, dans le cas où il reste un an ou moins avant l’échéance du crédit auquel vous avez souscrit.

Toutefois, aucune indemnité ne vous est imputé lorsque le remboursement anticipé concerne un découvert autorisé ou un crédit revolving. Il en est ainsi lorsque le remboursement anticipé est fait pendant la période de fluctuation du taux.

Les frais de banque

Dans le cas où la banque ne réduit pas ou supprime les frais de banque, ceux-ci sont estimés à 0,5% et 1,5% du montant racheté. A ce moment-là, la banque peut vous demander l’ouverture d’un compte bancaire en contrepartie.

Les indemnités de courtage

Si vous avez choisi un courtier pour contacter l’organisme chargée de votre rachat, c’est bien pensé. Seulement, cela va vous coûter entre 1% et 8% du montant du nouveau prêt. Le coût sera tributaire de la difficulté technique rencontrée dans les démarches relatives au dossier.

Les frais d’hypothèque ou frais de notaire

Pour le cas du rachat de crédit incluant une garantie hypothécaire, vous devez recourir à un notaire. Cela vous coutera 2%. Ceux-ci sont inclus dans le rachat. En cas de caution, vous devrez payer entre 2% et 3% de la somme empruntée à l’organisme de caution.

Les frais d’assurance emprunteur

Ils varient entre 0,18% et 0,7% du capital emprunté ou du montant des mensualités restantes. En plus de ces frais, vous devrez payer les intérêts du crédit.

à voir